Jour 8 : Girafe degonflée !
  

Jour 8 : Girafe degonflée !






, Afrique du sud
le 06/07/2017

 
Apres un super petit dej et la bonne surprise de retrouver la voiture lavee sans que l on est rien demandé nous nous dirigeons vers la sortie du Swaziland. Et oui nous faisons que le traverser mais quelle traversée. La vie vue par notre fenetre et les paysage nous laissent sans voix. Nous croisons beaucoup de rudesse et surement beaucoup de pauvreté. Nous regardons nos semblables Swatizilandais dans leur coure d ecole, les femmes portant leur lourde charge sur la tete et toujours ces marcheurs le long de la route. Un spectacle deroutant. Apres un passage de frontiere bien plus simple et un grand fou rire de fanny et de papa pour une reflexion que j ai faite dans une station service sur E.T nous nous dirigeons vers notre cottage au Gooderson bush lodge à Hluhluwe ( à prononcer chlouchlouhoui avec de l eau dans la bouche). Ca resemble de plus en plus à l aventure car une partie de la route n est plus asphaltée. Nous reservons un safari pour le lendemain apres midi car nous sommes arrives legerement trop tard pour celui d aujourd hui. Tant pis on se dit qu aujourd hui on le fera par nous meme. Le temps de deposer les bagages dans notre habitation, d admirer 2 nyala en liberté devant chez nous et nous repartons sur le chemin de reserve. Chemin qui sera de courte duree car nous nous apercevons que nous avons creuvé... nuuullll obligé de faire demi tour. Le temps que papa change la roue nous mangeons de nouveau un gouter/dej improvisé. Puis on repart en voiture, non pas pour la reserve mais pour le garage qui repare les pneus... les filles et moi nous sommes super decues... Nous n avons pas fait 100m que litteralement au 1er virage papa manque de peu de rentrer dans une girafe (heureusement que l on roulat comme preconisé à 20 km/h), elle est la à quelques metres de nous à nous regarder. Nous descendons de la voiture à pas de lion pour faire une photo avec elle, mais nous n avons pas l aisance du felin tres vite notre amie rejoindra la foret derriere elle. Nous decidons de la suivre, les parents nous assurent qu il n y a pas de danger, qu ici il n y a aucun lion ou animal du genre, ca nous rassure mais on se mefie tout de meme parce que parfois les parents ils sont un peu guignols, surtout mon papounet d amour. Aux travers des feuillages nous pouvons entre apercevoir les acolytes de notre geante tachetée. Nous les suivons discretement mais n arrivons jamais à nous approcher à moins de 4-5m . Au fur et à mesure que nous avancons les branchages se font plus rare et laissent place à la savane. Cela nous permet de nous rendre compte que nos amies de son pas seules, elles ont pour voisin des zebres ! Quelle chance nous avons, la providence à bien fait de nous creuver ce satané pneu ! Imaginez la savane au coucher du soleil avec à quelques metres de soi un troupeau de girafes... feerique. Nous remontons dans notre vehicule pour aller deposer notre pneu que l on devra reccuperer demain matin et faire des courses pour le petit dejeuner et le diner. Nous nous coucherons plus que ravies avec les filles.
 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Afrique du sud